Enjeux contemporains du féminisme

Chères toutes, chers tous,

Comme promis, nous vous communiquons les résumés (écrits par nos intervenantes) des communications des journées Rhétoriques antiféministes.

Atelier « Enjeux contemporains du féminisme »

Avec Marina Silva Duarte et Krystel Odobet

AfficheJE

Marina Silva Duarte : Rhétoriques anti-transféministes : contenus, dynamiques, enjeux

Marina Silva Duarte est historienne doctorante en cotutelle à l’Université Paris Diderot et l’Unesp (Université de l’Etat de Sao Paulo). Ses domaines de recherche sont : la théorie de l’histoire, l’historiographie et l’histoire du genre. Elle est actuellement directrice scientifique de l’association des chercheurs brésiliens en France (APEB-Fr) et directrice de rédaction de la revue Encyclo.

 

L’objectif de cette présentation est de mettre en lumière les violences symboliques et matérielles, à
la fois machistes et transphobes, qui sont subies par les femmes-trans en France. L’ensemble des inégalités envers les personnes trans, nous l’appellerons anti-transféminisme. Cette présentation développera sa compréhension des positionnements anti-transféministes en trois temps : d’abord il s’agira d’analyser les justifications dans les institutions médicales, juridiques, légales – chacune étant source de contraintes dans la vie d’une personne trans -, puis nous démontrerons les effets de l’anti-transféminisme dans la société et, finalement, nous étudierons les arguments théoriques d’une composante du féminisme qui nie la légitimité des droits des trans. C’est en nous plaçant à l’intérieur du discours anti-transféministe pour l’analyser que nous dévoilerons les enjeux de ce discours conservateur.

AfficheJEKrystel Odobet : Un antiféminisme qui ne dit pas son nom? L’influence du discours abolitionniste sur le quotidien des travailleur-se-s du sexe et des associations de santé communautaires

Krystel Odobet est diplômée du Master Genre, Egalité et Politiques Sociales. Elle a milité dans plusieurs collectifs féministes et travaille depuis deux ans au sein de Grisélidis, association de santé communautaire avec et pour les travailleur-se-s du sexe, où elle occupe actuellement le poste de chargée de développement. Pour plus d’informations : http://griselidis.com/

 

Ces dernières années, une grande partie des associations féministes françaises a mené un important travail de plaidoyer afin que la France renforce sa politique abolitionniste en matière de prostitution. Bien que dénoncé par les travailleur-se-s du sexe et leurs allié-e-s, telles que les associations de santé communautaire, cet objectif a été atteint en avril dernier, lors de l’adoption par l’Assemblée Nationale de la loi de lutte contre le système prostitutionnel. A travers une étude des arguments développés par les féministes abolitionnistes à l’encontre de leurs opposant-e-s, cette communication entend d’une part, analyser et déconstruire la rhétorique abolitionniste ; d’autre part, démontrer ses conséquences sur le quotidien des travailleur-se-s du sexe et des professionnel-le-s qui les accompagnent. Elle attire ainsi l’attention sur les pratiques qui, au sein même des mouvements féministes, contribuent à renforcer des dynamiques d’exclusion et de domination.

Références de Marina Silva Duarte

ALESSANDRIN, Arnaud. « Le renouveau transféministe », Transféminismes, dir. THOMAS,
Maud-Yeus, GRUSIG, Noomi B, ESPINEIRA, Karine, Paris, L’Harmattan, 2015.

ALESSANDRIN, Arnaud. La transidendité. Des changements individuels au débat de societé, L`Harmattan, Paris, 2012.

AMERICAN PSYCHIATRIC ASSOCIATION, DSM-IV. Manuel diagnostique et statistique des
troubles mentaux, trad. française, Masson, Paris, 2013.

BOURCIER, Marie-Hélène. « Des ‘femmes travesties’ aux pratiques transgenres: repenser et
queeriser le travestissement », in : Femmes travesties: un « mauvais genre ». Toulouse, Le Mirail,
1999.

BUTLER, Judith, Gender Trouble: Feminism and the Subversion of Identity, 1990, Routledge, Press, 2005.

CAMPBELL, Delilah. « À qui appartient le genre ? Rapports entre féminisme radical et idéologie
transgenre », 2013, Consulté le 4 avril 2016 : http://sisyphe.org/spip.php?article4423

CRIPS-CIRDD ÎLE-DE-FRANCE (org.). « Personnes trans’ quels enjeux de santé ? », Paris, 2007.
Consulté le 8 février 2016 : http://itgl.lu/wp-content/uploads/2015/04/S57827.pdf

COMMISSION NATIONALE CONSULTATIVE DES DROITS DE L’HOMME. Avis sur l’identité
de genre et sur le changement de la mention de sexe à l’état civil, Journal officiel de la république
Française, Paris, 2013.

HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ. Situation actuelle et perspectives d’évolution de la prise en
charge médicale du transsexualisme en France, 2009 Consulté ici: http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2009-12/rapport_transsexualisme.pdf

NOOBI B. GRUSIG. « Transféminisme à la francaise : enjeux et embûches », Transféminismes, dir.
THOMAS, Maud-Yeus, GRUSIG, Noomi B, ESPINEIRA, Karine, Paris, L’Harmattant, 2015.

OUTRANS, « Les transféminismes » Consulté le 7 janvier 2016 : http://outrans.org/ressources/
articles/transfeminismes/

POURETTE DOLORÈS, « La prostitution masculine et la prostitution trangenre », La prostitution
à Paris dir, HANDMAN, Maie-Elisabeth, MOUSSUZ-LAVAU, Janine, Paris, La Martinière, 2005.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *