CR de la séance du 23 janvier 2014

L’atelier EFiGiES Aix-Marseille a fêté  sa rentrée 2014 avec la séance du jeudi 23 janvier (14 h-17h) à la MMSH (Aix-en-Provence).

Nous avons eu le plaisir d’écouter:

Marion Breteau (doctorante IDEMEC): « L’amour et les femmes à Oman: retour sur un premier terrain »
Anne-Sophie Giraud (doctorante EHESS – CNE): « Mort périnatale, statut de l’embryon : que faire du genre dans ma recherche? « .

L’intervention d’Anne-Sophie Giraud, doctorante en anthropologie au centre Norbert Elias (EHESS Marseille), intitulée “Statut de l’embryon et du fœtus : que faire du genre dans ma recherche”, a été l’occasion pour elle de s’interroger la place du genre dans sa recherche.

Dans les sociétés démocratiques occidentales depuis les années 1960 et 1970, s’opère une profonde métamorphose des représentations de l’embryon et du fœtus ainsi que des pratiques sociales, en particulier médicales et familiales, impliquant ces êtres au statut âprement discuté. Ces transformations se produisent au croisement de deux phénomènes majeurs : les métamorphoses de la parenté et le développement des techniques de la reproduction.

Les sociétés modernes sont aujourd’hui mises au défi de penser à nouveaux frais les rapports entre la procréation, l’engendrement et la parenté ainsi que le rapport entre l’entrée des êtres dans la parenté et plus généralement leur inscription dans l’humanité.

Grâce à une approche relationnelle « maussienne », elle étudie le statut de l’être prénatal à deux moments du processus de gestation, à la conception avec l’embryon en assistance médicale à la procréation (AMP) et à la naissance « contrariée » dans le cas de la mort périnatale. Elle s’interroge en particulier sur les attitudes et les représentations complexes que les soignants, les géniteurs et les parents se font de cet être prénatal, selon ses phases de développement, de quelques cellules à un fœtus prêt de naître

Elle se base pour cela, sur l’étude de deux terrains : une enquête réalisée auprès d’une soixantaine de personnes ayant vécu un deuil périnatal ainsi qu’une enquête réalisée auprès de professionnels et de patients en AMP.

Cette intervention a été l’occasion pour elle de s’interroger plus spécifiquement sur la place du genre dans sa recherche, une question centrale dans l’étude de la procréation, l’engendrement et de la parenté. Elle s’est notamment interrogée sur les raisons d’une telle surreprésentation des femmes dans chacun de ses terrains.

Peut-on uniquement l’expliquer par l’asymétrie corporelle entre l’homme et la femme ? Quelles sont les places de l’homme et de la femme dans un processus d’AMP et après une mort périnatale ? Ce sont donc toutes ces interrogations qu’elle a été amenée à exposer au cours de cette intervention.

IMG00062-20110427-2123

 

Bibliographie indicative

Bateman-Novaes, Simone, and Tania Salem. 1998. “Embedding the Embryo.” In The Future of Human Reproduction : Ethics, Choice and Regulation, Oxford University Press, pp. 101–126. J. HArris et S. Holm (eds.).

Becker, Gay. 2000. The Elusive Embryo. How Women and Men Approach New Reproductive Technologies. Berkeley and Los Angeles, California: University of California Press.

Layne, Linda L. 1992. “Of Fetuses and Angels : Fragmentation and Integration in Narratives of Pregnancy Loss.” Knowledge and Society vol.9: pp.29–58.

———. 1999. “‘I Remember the Day I Shopped for Your Layette’. Consumer, Goods, Fetuses and Feminism in the Context of Pregnancy Loss.” In Fetal Subjects, Feminist Positions. University of Pennsylvania: Edited by Lynn M. Morgan and Meredith W. Michaels.

———. 2003. Motherhood Lost. A Feminist Account of Pregnancy Loss in America. Ed. Routledge.

Théry Irène. 2007. La Distinction de Sexe. Une Nouvelle Approche de L’égalité. Odile Jacob. Paris.

———. 2010. “Le Genre: Identité Des Personnes Ou Modalité Des Relations Sociales?” Revue Française de Pédagogie 171 (2): 103–17.

Théry Irène, Bonnemère Pascale, 2008, Ce que le genre fait aux personnes, Editions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Enquêtes, Paris.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.