Atelier Antiquité 17 mai – La voix du genre

Le Centre AnHiMA, EFiGiES-Antiquité et les Éditions Epel vous invitent à une journée d’étude :

LA VOIX DU GENRE

autour du livre de Maud Gleason,

Mascarades masculines. Genre, corps et voix dans l’Antiquité gréco-romaine,

trad. S. Boehringer & N. Picard, Paris, Epel, [1995] 2013.

 
organisée par Sandra Boehringer et Claude Calame

le 17 mai 2014, salle Benjamin, INHA, 9 h – 13 h 30

 
 

Comment être entendu ? Comment influencer et séduire un public ? Qu’est-ce qu’une voix qui a du crédit, qui fait autorité ? En Grèce et à Rome, on s’exerce aux techniques de la rhétorique et aux subtilités de la langue, mais ce n’est qu’un aspect des exigences de l’art oratoire : pour convaincre, émouvoir, charmer, il faut un corps et, surtout, il faut une voix, une voix formée, travaillée, construite – une voix qui n’est pas forcément « masculine ».

Que nous apprennent cette formation de la voix et l’entraînement aux performances publiques sur les normes de genre à la fin de la République et sous l’Empire ? À partir de la nouvelle traduction de l’ouvrage de Maud Gleason, à la lumière des récentes publications sur les figures de Polémon et de Favorinus, mais également avec les apports des travaux sur le genre et la sexualité (histoire, sociologie, psychanalyse), cette rencontre a pour objectif d’étudier, de façon collective, les logiques érotiques et sexuées de pratiques oratoires et de mettre au jour la construction genrée des corps. Dans le genre de la voix, il y a des nuances qu’une approche d’anthropologie culturelle peut nous permettre d’entendre.

 

 
9 heures – Accueil.

9 h 15 – Ouverture et présentation du programme « Genre et politique : le laboratoire antique » : Violaine Sebillotte Cuchet, directrice du laboratoire AnHiMA.

Présentation de la collection « Les grands classiques de l’érotologie moderne » : Jean Allouch pour les Éditions Epel.

Présentation de l’ouvrage et de la journée : Claude Calame (EHESS), Sandra Boehringer (co-traductrice, Université de Strasbourg) et Jean-Noël Allard (Université Paris 1).

9 h 45 – Florence Dupont (Université Paris 7) : « Corps et voix : l’assignation du genre chez le citoyen romain ».

10 h 15 – Véronique Dasen (Université de Fribourg) : « Le visage qui parle : l’enfant qui ne sourit pas dans les portraits romains ».

10 h 45 –  Jean Allouch : « Du chiffre : physiognomonie, psychanalyse ».

Pause café.

 

11 h 30 –  Eugenio Amato (IUF, Université de Nantes) : « La diction chantante de Favorinos d’Arles ».

12 heures – Danielle Arnoux : « Lacan orateur : la voix en scène ».

12 h 30 – Michel Briand (Université de Poitiers) : « La voix qui danse : de l’art oratoire comme art du spectacle »

13 heures – Discussion animée par Adeline Adam (Université Paris 7) et conclusion.

Prochaine et dernière séance de l’année universitaire : 14 juin


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *