Première séance: les « discours psy » de l’intersexuation

Pour sa première séance, l’atelier Psychanalyse(s) et savoirs situés accueille Noémie Marignier (Paris 13) :
Il s’agira de s’intéresser à la manière dont les psys traitent la question de l’intersexuation (c’est-à-dire des personnes qui naissent avec des organes génitaux qu’on ne peut assigner au sexe mâle ou femelle) à travers une étude d’articles médicaux de clinicien.ne.s. On traitera de cette question sous deux axes:

– Comment la parole des patient.e.s est prise en charge par le discours psychanalytique?

On montrera que les psys tendent à fragmenter les discours des patient.e.s intersexes ou de leurs parents et à les reconstruire de manière parfois très interprétative – ce qui conduit à un certain silenciement de ces personnes.

– Comment le discours psychanalytique aborde-t-il spécifiquement la clinique de l’intersexuation?

On s’interrogera sur la manière dont les psys envisagent l’intersexuation: il semble que leur vision des questions de sexes/genres est particulièrement chargée de valeurs morales et d’idéologies rarement déconstruites.

lundi 10 novembre 2014 à 19h45, MIE-Labo 13 au 15, rue Jean-Antoine de Baïf, 75013 Paris.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.