2ème séance de l’atelier Genre, normes procréatives et parentalité (GNP)

Bonjour à toutes et à tous

La deuxième séance de l’atelier “Genre, normes procréatives et parentalité” aura lieu le mercredi 8 avril, de 9h30 à 12h30, au site Pouchet (59-61 rue Pouchet, Paris), salle 255.

Programme : Séance 2 – Mercredi 8 avril 2015 “Père, un parent subalterne? Normes, paternité et parentalité.”

Séance coordonnée par Myriam Chatot (doctorante en sociologie, IRIS, CMH, EHESS), Céline Puill (sage-femme, masterante à l’EHESS) et Marine Quennehen (Pré-doctorante au CESPRA, EHESS)

Intervenantes :

– Marine Quennehen, « Être père en prison. Une paternité en tension : entre modèle social du père engagé et situation incapacitante »

– Myriam Chatot, « Pères au foyer ou hommes à la maison ? Que font les pères lorsqu’ils sont les principaux pourvoyeurs de soins »

Discutante : Marie-Clémence Le Pape (enseignante-chercheuse au centre Max Weber, Lyon)

Lectures préparatoires (en pièces jointes) :

– Martial Agnès, « Paternités contemporaines et nouvelles trajectoires familiales », Ethnologie française, Vol. 42, n°1, 2012.

-Devault Annie, Lacharite Carol, Ouellet Francine et Forget Gilles, « Les pères en situation d’exclusion économique et sociale : les rejoindre, les soutenir adéquatement », Nouvelles pratiques sociales, Vol. 16, n°1, 2003.

– Doucet Andrea et Merla Laura, « Stay-at-home fathering. A strategy for balancing work and home in Canadian and Belgian families”, Community, Work and family, Vol. 10, n°4, 2007, p.455-473.

-Trellu Hélène, “Recompositions et résistances de la masculinité et de la féminité, de la paternité et de la maternité à l’épreuve du congé parental pris par les homes en France”, Recherches sociologiques et anthropologiques, Vol.38, n°2, 2007, p.123-141. (http://rsa.revues.org/471)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.