5ème séance de l’Atelier Genre, Normes procréatives et Parentalité

Bonjour,
 
La prochaine séance de l’atelier « Genre, normes procréatives et parentalité » se tient jeudi 24 Septembre 2015 – 9h30-12h30 (salle 255, Site Pouchet, 59-61, Rue Pouchet, 75849 Paris cedex 17).
 
Titre de la séance : Quel suivi de grossesse pour les femmes « migrantes »? Mise en dialogue des contextes français, italien et brésilien.

 Descriptif de la séance :

Cette séance portera sur le rapport entre « migrantes » enceintes et institutions de périnatalité. Alors que les travaux épidémiologiques montrent la persistance voire l’augmentation d’inégalités de santé entre patientes françaises et patientes étrangères en périnatal (morbidité maternelle, prématurité, petits poids, etc.), les patientes étrangères sont devenues un public cible des politiques de périnatalité.

Appelées « migrantes » par les acteurs du terrain (professionnels de santé, du social, du psy), ce public est aujourd’hui qualifié de « vulnérable », tant de par sa précarité économique, administrative ou psychique. Des initiatives locales ont vu le jour afin de lutter contre cette vulnérabilité, au sein de l’hôpital (interprétariat/médiation, groupes de parole), au sein de la PMI ou dans des associations (réseaux de santé, associations humanitaires, associations ethnopsy…).

L’objectif de cette séance est ainsi de discuter de la prise en charge de ce public dit « vulnérable » par les institutions de soin. Dans quelle mesure ces patientes connaissent toujours des traitements différenciés basés sur les représentations ethnoracialisantes des soignants? Ces dispositifs dédiés sont-ils légitimes? Permettent-ils de réduire les inégalités entre patientes ? Cette séance est l’occasion de mettre en miroir ces mécanismes complexes de subjectivation et de désubjectivation des patientes migrantes enceintes dans différents contextes (France, Brésil, Italie).

Programme de la séance:

9h30- 9h45 – Accueil des participants.

9h45-10h00 – Introduction de Chiara Quagliariello (post-doctorante, ISEE-Université de Turin)

10h00-10h30 – Intervention d’Alfonsina Faya Robles (ATER, LISST, Université de Toulouse 2) : «  Vicissitudes de la régulation durant le suivi de grossesse des jeunes femmes de milieu populaire au  Brésil ».

 10h30-11h00 – Intervention de Louise Virole (doctorante, CADIS-EHESS, Paris): « Accompagnements médico-sociaux des femmes primo-arrivantes enceintes: observation des processus de (dé)subjectivation ».

11h00-11h15 – Pause café.

11h15-11h45 – Discussion des interventions assurée par Priscille Sauvegrain (INSERM U1153, Paris)

11h45-12h30 – Discussion avec la salle.

Organisatrices de la séance:

Chiara Quagliariello (Post-doctorante anthropologie/sociologie de la santé, ISEE-Université de Turin).

Louise Virole, (Doctorante en sociologie, CADIS-EHESS).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.