Présentation de l’atelier « Pro »

Le développement des Études Féministes, Genre et Sexualités (EFGS) en sciences humaines et sociales est une excellente nouvelle : mais que deviennent les étudiant-e-s à l’issue de leur formation ? Comment envisager l’insertion professionnelle après ces études ?

Le projet d’un séminaire organisé par EFiGiES est parti en 2007-2008 d’une volonté de mutualisation des savoirs, compétences, trucs et astuces, ainsi que des apprentissages utiles dans les métiers de la recherche et les autres métiers auxquels les jeunes diplômé-e-s en EFGS pourraient postuler.

Trois constats invitaient à la réflexion :

  1. La formation aux métiers de la recherche est organisée à l’université sur le mode informel, largement dépendant du bon vouloir ou de l’initiative des directeurs et directrices de recherche, voire des laboratoires ou des écoles doctorales. Ces modes de fonctionnement accroissent les inégalités (de genre ?) dans l’accès aux formations/informations pratiques. Par ailleurs il n’est pas évident de savoir comment valoriser ou présenter les aspects féministes des recherches entreprises lors des étapes du recrutement, à l’université ou au CNRS (dans les auditions par exemple).
  2. Si de manière générale la rareté et la reconfiguration des métiers de la recherche impose (outre la lutte contre la raréfaction) d’inventer les métiers accessibles aux docteur-e-s en sciences humaines et sociales, l’incitation est particulièrement vive pour les études féministes. Il existe notamment des opportunités, liées à la diffusion des politiques publiques sur l’égalité hommes/femmes et des politiques anti-discriminatoires, créant un besoin d’expertise sur ces thématiques également hors du monde académique [1]. Pourtant, ces opportunités sont peu (re)connues tant du côté du champ universitaire que des employeurs potentiels hors académie (qui méconnaissent souvent les formations en EFGS).
  3. Malgré cet « appel d’air » potentiel et malgré aussi l’accumulation d’expériences d’insertion professionnelle des chercheuses et chercheurs féministes et de savoir-faire dans la formation, la dispersion des (jeunes) chercheur-e-s féministes, sur le genre et les sexualités ne facilite pas la circulation des conseils, et leur insertion professionnelle.

Objectifs de l’atelier :

  • Favoriser la communication et la transmission des savoir et savoir-faire nécessaires pour évoluer dans le champ académique
  • Favoriser l’acquisition de nouvelles compétences pour anticiper l’insertion professionnelle
  • Renforcer les réseaux d’insertion professionnelle entre jeunes chercheur-e-s et diplômé-e-s en EFGS, à l’intérieur et hors de l’université
  • Faire connaître les possibilités d’insertion professionnelle aux jeunes chercheur-e-s et diplômé-e-s en EFGS hors du champ académique

Préparation de l’atelier :

Afin d’être au plus près des attentes des jeunes chercheur-e-s en EFGS, un appel à idées a été lancé sur la liste de diffusion d’EFiGiES fin juin 2007. Il était demandé aux intéressé-e-s de faire part au comité d’organisation de leurs préoccupations en matière d’insertion professionnelle afin d’établir les thèmes à aborder en priorité. Lors de cet appel, quelques universitaires en poste ont également signifié leur intérêt pour le séminaire et se sont mises à la disposition de l’association pour y intervenir et partager leurs expériences.

Le calendrier du séminaire a donc été établi en fonction des demandes des personnes ayant répondu à l’appel, du calendrier universitaire (qualification, recrutement MCF) et des disponibilités des différent-e-s intervenant-e-s.


Présentation de l’atelier :

L’atelier avait suivi en 2007-2008 la thématique : « Développer ses compétences pour favoriser son insertion professionnelle ».

Pour sa reprise, à la rentrée 2010, l’atelier suivra une thématique liée à la mise à jour du site EFiGiES : « Le Kit du thésard-e : petit guide de survie dans l’enseignement supérieur et la recherche (en EFGS) ».

Il aura lieu le samedi  matin, de 11h à 13h, une fois par mois.

Programme disponible :

– dans la rubrique « Programmes » du carnet

– sur le site de l’association EFiGiES

Coordination :

La coordination pour EFiGiES est assurée par :

  • Aurélie Christian, Doctorante en études genre, sociologie, Université de Genève.
  • Lola Gonzalez-Quijano, Doctorante en histoire, EHESS.
  • Marie Quévreux, Doctorante en Philosophie, Universités de Grenoble 2 et Paris 1.
  • Guillaume Roucoux.

Pour nous contacter : efigies.atelierpro@gmail.com

Partenariats :

Les intervenant-e-s, universitaires ou non, participent à titre bénévole au séminaire.

Suivi de l’atelier :

Les différentes séances du séminaire donneront lieu à une mise en ligne de comptes-rendus sur le site, qui intégreront la mise à jour de l’ancien « kit du thésard-e » ;

Et pourront donner lieu à :

  • L’organisation de journées d’étude, d’un colloque ou de doctoriales sur le thème de l’insertion des jeunes chercheur-e-s en EFGS
  • La publication d’un guide sur l’insertion professionnelle à destination des jeunes chercheur-e-s et diplômé-e-s en EFGS
  • Un suivi sur le carnet Hypothèses des ateliers EFiGiES

[1] Ont ainsi circulé sur la liste de diffusion EFiGiES plus d’une cinquantaine d’offres d’emploi en lien avec ces thématiques, de septembre 2005 à août 2007.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.