Présentation de l’association

PRÉSENTATION

Créée en 2003, EFiGiES est une association qui vise à créer de la solidarité entre étudiant·e·s, doctorant·e·s et jeunes chercheur·e·s en Études Féministes, Genre et Sexualités à travers une mise en commun de savoirs et d’informations.

contact.efigies@gmail.com

Pour promouvoir les recherches réalisées dans le domaine, l’association organise ou soutient des manifestations scientifiques qui entendent mettre en avant la pluridisciplinarité et la diversité des approches théoriques.

HISTORIQUE

L’institutionnalisation des recherches dans le domaine du Genre est engagée, mais elle reste limitée. Les laboratoires de recherche spécialisés sont rares, peu d’enseignant·e·s/chercheur·e·s sont habilité·e·s (HDR) et, quand elle existe, l’institutionnalisation repose souvent sur l’initiative d’un·e seule chercheur·e ou d’un·e enseignant·e et demeure donc fragile.

C’est dans ce contexte, et au sein d’un groupe d’étudiant·e·s réuni-e-s depuis 2001 dans le cadre de l’Atelier Genre du Centre d’Etude des Mouvements Sociaux (CEMS-EHESS, Paris), qu’un projet associatif a vu le jour. Consacré à l’étude de textes théoriques, l’Atelier Genre fut l’occasion de constater l’isolement des étudiants·e·s travaillant sur ces perspectives au sein des laboratoires. Un an plus tard, le troisième colloque international de la Recherche Féministe Francophone (Toulouse, 2002) accepta d’organiser un Atelier de rencontre de doctorants-e-s destiné à étendre cet atelier, à partager cette expérience et à réfléchir ensemble à un projet commun.

Ce projet prit la forme d’une association (loi 1901) lors de l’assemblée constitutive du 28 février 2003 qui consacra la définition des objectifs et des statuts d’EFiGiES.

OBJECTIFS DE L’ASSOCIATION

Comme d’autres associations du paysage académique, EFiGiES vise à promouvoir l’institutionnalisation et la reconnaissance scientifique des enseignements et des recherches issus du féminisme, mais sa particularité est d’être le résultat de la rencontre de doctorant·e·s. Ses actions et son organisation sont donc étroitement liées à l’expérience de la thèse dans le contexte universitaire français actuel.
Le statut de doctorant·e induit ainsi des besoins particuliers de financement (recherche de bourses, de contrats de recherche, de charges d’enseignement), or la diffusion des informations sur les moyens d’accéder à ces ressources fonctionne encore mal. De même, la publication des travaux durant la thèse constitue un enjeu important de la professionnalisation mais le fonctionnement de ce système demeure souvent opaque.

Dans ce contexte, EFiGiES a pour objectif de développer une solidarité entre jeunes chercheur·e·s en études féministes, genre et sexualités par la mise en commun des savoirs, la circulation des informations et la participation aux réseaux de soutien intellectuel, institutionnel et associatifs existants.

Si l’association s’attache spécifiquement aux difficultés rencontrées par les étudiant·e·s et les jeunes chercheur·e·s, elle s’inscrit néanmoins dans la continuité des actions menées depuis plus de vingt-cinq ans pour la reconnaissance et le développement des recherches et des enseignements issus du féminisme à l’université.

Elle demande la création rapide de fonds spécialisés dans les bibliothèques universitaires, la création d’allocations fléchées, de bourses, de programmes d’échanges, de postes statutaires et d’heures d’enseignement en études féministes, sur le genre et sur les sexualités, permettant ainsi d’assurer une formation doctorale de qualité, des conditions de travail décentes et des possibilités futures de professionnalisation.

L’association est particulièrement destinée aux étudiant·e·s de deuxième et troisième cycle, aux post-doctorant·e·s et aux chercheur·e·s au statut précaire, de toute discipline, de toute nationalité et de tout horizon culturel.